Archives du mot-clé épuration

Loi sur l’Eau – 10 ans

Un rapport rédigé par une commission de sénateur établit un bilan de 10 ans d’application de la loi sur l’eau.

« Il y a eu une amélioration de la qualité de l’eau, même si les objectifs ne sont pas atteints », a souligné le rapporteur. Et « tout le monde s’accorde à dire que les pratiques se sont améliorées sur le terrain et que les politiques engagées sont plutôt vertueuses ».

Des évolutions de la loi sont proposées sous la forme de recommandations (28).

Accès au rapport.

 

Les zones végétalisées en traitement des eaux résiduaires

Afin de limiter l’impact du rejet de la station d’épuration en période d’étiage sur le milieu récepteur (petit cours d’eau) ou pour compléter l’élimination de certains polluants (azote, phosphore, hydrocarbures, métaux …), des collectivités ont investi dans les zones végétalisées : Buros (64), Viella (32), Thèze (64) …

Ces zones végétalisées permettent d’infiltrer l’eau épurée dans le sol, de favoriser le phénomène d’évaporation (soleil, vent) et d’alimenter les plantes en eau (évapotranspiration).

Actuellement plusieurs études sont en cours afin de définir les principes de dimensionnement de ces zones.

Il est important d’assurer un entretien régulier des zones végétalisées (coût à prendre en compte) afin d’obtenir un bon fonctionnement de ces dernières.

HYDROPLUS a publié un dossier dans son numéro de ZRV-HYDROPLUS-01-2014.

Bioréacteur à Membrane (BRM), Retour d’expérience

L’agence de l’eau Adour Garonne et l’IRSTEA ont publié un document de synthèse sur les bioréacteurs à membrane pour le traitement des eaux résiduaires urbaines : Retour d’expérience. Cette étude a été menée sur 8 stations d’épuration (7 000 EH à 66 000 EH) avec différents types de membranes.

Les observations ont mis en évidence les points suivants ;

  • La nécessité de mettre en place un dégrillage fin efficace et fiable ;
  • Le respect des fréquences et des modes opératoires de lavage des membranes ;
  • Un production boue similaire à une boue activée de même charge massique ;
  • Une excellente qualité d’eau mais il faut être vigilant sur les phases de dénitrification et sur l’impact de la température de l’eau ;
  • Un coût d’investissement équivalent à une boue activée classique pour les installations supérieures à 8 000 EH ;
  • Un coût d’exploitation toujours supérieur à une boue activée classique.

Synthese_bioréacteurs à membrane

Le site MBR (www.thembrsite.com) présente une synthèse de l’étude mené par l’agence japonaise d’assainissement (JS) sur le fonctionnement de 19 installations sur 3 000 stations d’épuration conçues en BRM.

Bienvenue chez Gedeau Conseil

gedeau-logo 21-02-43Gedeau Conseil est au service des collectivités, gestionnaires des services de l’eau et de l’assainissement, des industriels, des bureaux d’études et des entreprises dans les domaines de l’eau, l’assainissement et l’environnement.

Gedeau Conseil vous accompagne dans la gestion de votre service de l’eau et l’assainissement (suivi, optimisation, audit …), dans le développement de vos ouvrages de traitement (agrandissement, réhabilitation, optimisation énergétique …), dans la réduction de votre impact environnemental de votre activité et dans votre formation.

Gedeau Conseil vous écoute, s’adapte à votre besoin et met au cœur de sa démarche l’innovation.